A la réception de vos rosiers :

Si vous ne pouvez pas les planter le jour même, ne les déballez pas : ils peuvent attendre quelques jours.
Dans ce cas, déposez votre colis dans un endroit hors gel (cave, garage fermé).


A la plantation :

Ne recoupez ni les racines ni les branches : elles seront de bonne longueur, nous nous chargeons de cette opération avant le conditionnement.
Faire un trou large et profond. Ajoutez-y un très bon terreau (pas de tourbe) où à défaut de la bonne terre de jardin.
Plantez votre rosier en ayant soin de ne pas enterrer le point de greffe (départ des branches au-dessus du niveau du sol).
Faire suivre cette opération d’un arrosage copieux.
En région froides, nous conseillons de butter la moitié des branches dès l’automne avec un peu de terre. Mais attention ! Il faudra impérativement les débuter dès le printemps.
Après une longue période de gelée (à moins qu’elle soit suivie d’une pluie naturelle) pensez à arroser les jeunes plants, même en hiver, pour éviter le déssèchement des racines et des branches.
Qu’ils soient remontants ou non, ce sont des arrosages copieux et réguliers qui assurent le bon développement de vos rosiers.
Pensez à les traiter préventivement contre les maladies (sans abuser) dès le développement des premières feuilles.
La deuxième année, apportez-leurs de la matière organique en hiver. Puis complétez avec un engrais spécial rosier au printemps et après la première floraison.